Friends?

stevebell512.jpg

À l’occasion de la visite officielle du roi d’Arabie Saoudite Abdullah, la presse britannique s’interroge :  » Le gouvernement affirme que la Grande-Bretagne partage les mêmes valeurs que l’Arabie saoudite. Mais nous ne pratiquons plus l’exploitation des femmes, non ? (The Gardian). Le gouvernement britannique a opportunément ordonné l’arrêt d’une enquête sur le versement de pots-de-vin dans une récente vente d’avions de combats, qui touchait semble-t-il la famille royale saoudienne (copieusement arrosée pour la signature de chaque contrat…). Au même moment, un rapport officiel révèle que le royaume saoudien inonde la Grande-Bretagne et le reste du monde de pamphlets haineux destinés à propager la version intolérante et barbare de l’Islam que prône le Wahabisme. On apprend aussi que tout jeune saoudien se rendant à l’étranger pour étudier bénéficie d’une séance de formation sous la conduite d’un religieux qui lui rappelle qu’il peut sans honte mentir, tromper, former un couple avec une non musulmane sans avoir aucune obligation à son égard…

Dans une tribune libre, Inayat Bunglawala pense que toute censure (possibilité évoquée par le rapport officiel) serait dommageable et qu’une démocratie robuste doit pouvoir s’accommoder de quelques phrases déplaisantes dans des livres religieux.

Comment expliquer une telle mansuétude? C’est que le Royaume uni craint cet hiver des pénuries dans son approvisionnement en gaz et électricité. Ayant en effet suivi les conseils de privatisation totale donnés par The economist, le pays doit aujourd’hui faire face à des prix du gaz, supérieurs de 40 % à ceux qui sont pratiqués sur le continent. L’explication en est simple : Le sous investissement des compagnies privées qui ont préféré verser de gros dividendes à leurs actionnaires plutôt que de construire de nouveaux terminaux gaziers. Il est vrai que leurs dirigeants voient leur rémunération (sous forme de stock options et de bonus salariaux) gimper parallèlement à la valeur des actions… Qui grimpe d’autant plus vite que le prix du gaz s’envole par crainte de la pénurie… elle même stimulée par l’absence d’investissements… Vous me suivez?

Publicités

Site histoire-géographie: Mode d’emploi.

Pour accéder aux fiches des cours et aux documents mis en ligne, cliquez sur la page correspondant à votre classe.
Pour retrouver des informations sur un thème, consultez la page Archives ou le nuage de tags.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 13 autres abonnés

Archives

Catégories

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :