L'HISTOIRE A LA TELEVISION : A CONSOMMER AVEC PRUDENCE…

Peut être avez vous regardé dimanche 11 mai comme le site vous y invitait le documentaire

« Israël-Palestine, 60 ans de violence ».

J’espère que vous avez su utiliser votre esprit critique et votre cours d’histoire car ce film comportait un certain nombre de « bizarreries », pour ne pas dire plus ! Par exemple, il commence son explication des faits en 1949 !!! Exit donc la décolonisation, le plan de partage de l’ONU de 47, (instituant deux Etats, l’un palestinien, l’autre israélien), et  la première guerre israëlo-arabe de 48-49.

A aucun moment on a une carte de ce que devait être selon l’ONU les 2 Etats , alors que le recours aux cartes est fréquent….

En 67, selon le documentaire toujours,  la guerre des six jours se termine avec   l’annexion par Israël des territoires pris aux voisin arabes, sans préciser qu’ils correspondaient à ce que devait être l’Etat palestinien…Comment comprendre alors les revendications de ces derniers ???

Ces deux exemples montrent que l’analyse était pour le moins indigente, en admettant qu’il n’y ait pas d’arrière- pensées. Or ce conflit extrêmement complexe ne souffre aucune approximation…

Moralité : pour réviser votre bac, la télé c’est bien , mais pas sans  les cours d’histoire et pas non plus sans esprit critique, qualité indispensable à notre matière !!! 

cartes extraites du manuel d\'histoire de terminale ES,L,S (Hachette 2004)

cartes extraites du manuel de d'histoire de Terminale ES, L, S (hachette, 2004)
Publicités

2 Responses to “L'HISTOIRE A LA TELEVISION : A CONSOMMER AVEC PRUDENCE…”


  1. 1 Cbhg 14 mai 2008 à 7:19

    Comme l’indique clairement le dossier pédagogique, proposé par le CNDP, ce documentaire est la suite du documentaire de Auschwitz à Jérusalem, du même Mathieu Schwartz qui évoquait la période de la guerre et de la création de l’Etat d’Israël. Rien d’étonnant donc à ce que le film ne revienne pas sur ce point.
    On peut également lire dans ce dossier un entretien avec Catherine Nicault, professeur à l’université de Reims. Spécialiste de l’histoire des relations internationales et des juifs à l’époque contemporaine,
    elle a notamment publié Un Atlas historique d’Israël, 1948-1998 (Autrement, 1998) auquel se reporteront les cartophages. Si la carte est un élément utile de compréhension du monde, on ne saurait en faire un prérequis pour tout documentaire sur la question, l’auteur restant maitre des moyens utilisés. Une certaine variété dans les approches est toujours bienvenue!
    Quant au soupçon d' »arrières-pensées », évitons les jugements à l’emporte-pièce et donnons la parole aux auteurs, cités par Le Nouvel observateur:

    “On ne voulait absolument pas faire un film à thèse, un film partisan”, souligne Mathieu Schwartz. “Le parti pris de raconter cette histoire à travers des destins individuels donne un regard subjectif, sans qu’il soit faux ou malhonnête”, ajoute-t-il. “On peut essayer d’être objectif en donnant chaque fois le point de vue contradictoire de l’autre camp”, renchérit Serge de Sampigny.

    Souhaitons que le documentaire les années de sang de Charles Enderlin fournisse un utile complément sur la période la plus récente ( nuit du jeudi 15 au vendredi 16 mai, 0 h 30 ; la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 mai, 1 h 05 sur France 2). Replongez-vous ensuite dans vos cours pour faire la synthèse et mettre en perspective!

  2. 2 meh 14 mai 2008 à 7:15

    le « télespectateur moyen » -dont je fais partie…- ne va pas aller consulter le dossier pédagogique …Or, c’est une émission pour lui et non pour les profs d’histoire -géo. D’autre part le titre appelle à ce que l’on commence au moins à la création d’Israël en 48 et à sa mise en contexte. De plus, les explications relayées dans ce commentaire n’enlèvent rien au problème posé par la présentation de 67. Enfin la question de la carte est un exemple, je n’ai pas la religion de cet outil mais le documentaire n’en est pas avare alors pourquoi pas celle de la proposition de l’ONU (d’ailleurs rejetée par les arabes…)? Pour être objectif, il faut exposer l’ensemble d’un problème…D’accord pour « faire la synthèse et mettre en perspective  » !


Comments are currently closed.



Site histoire-géographie: Mode d’emploi.

Pour accéder aux fiches des cours et aux documents mis en ligne, cliquez sur la page correspondant à votre classe.
Pour retrouver des informations sur un thème, consultez la page Archives ou le nuage de tags.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 13 autres abonnés

Archives

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :