Education: comparaisons internationales.

The Economist rappelle que l’éducation a été au Royaume-Uni comme dans les autres pays de l’OCDE, une priorité pour tous les gouvernements. cette priorité affichée s’explique par la compétition accrue dans les secteurs de pointe, les pays développés découvrant que l’Inde et la Chine forment désormais plus d’ingénieurs que l’Europe ou les Etats-unis, ce qui remet en cause la »division du travail » imaginée par les ultra-libéraux voici 30 ans (en bref: aux pauvres les T-Shirts, à nous les TGV…)

le classement de Shanghai (universités) et les rapports PISA constituent désormais des éléments incontournables qui déterminent les politiques éducatives des gouvernements.

A partir d’un rapport de l’OCDE, l’hebdomadaire s’interroge sur le bien fondé de certaines politiques.

De nombreux Etats se sont efforcés de favoriser une entrée plus précoce à l’école (la moyenne étant de 4 ans pour l’ensemble des pays de l’OCDE (3 en France); de plus, dans certains pays on a cherché à assurer la présence d’un assistant d’éducation dans chaque classe.

Ces deux mesures ne semblent pas avoir d’effet visible sur les résultats scolaires: Les jeunes Coréens et Japonais obtiennent de meilleurs résultats avec des effectifs plus nombreux. De même dans les pays nordiques, les enfants entrent deux ou trois ans plus tard à l’école et ces pays occupent neanmoins les meilleures places du classement…

Cela contredit les discours véhiculés depuis des années en France sur l’intérêt d’une scolarisation précoce et sur son rôle dans la réduction des écarts entre enfants issus de milieux sociaux différents. Il en va de même du nombre d’heure: un nombre d’heures élevé semblant même contre-productif.

L’effectif des classes reste cependant un critère déterminant pour beaucoup de parents. Le succès des écoles privées au Royaume-uni s’expliquant d’abord par cette préférence pour de faibles effectifs.

Malgré les efforts affichés, le Royaume-Uni et la France (qui régresse) conservent des résultats très moyens dans les classements internationaux. En attendant les propositions du ministre sur la réforme des lycées, signalons qu’au Royaume uni, trois priorités sont mises en avant:

– scolarisation plus précoce.

– allongement de la durée des études 17 ans en 2013, puis 18 en 2015.

– Création de diplômes « moins scolaires » pour les jeunes allérgiques aux formes traditionnelles d’enseignement.

Article de The Economist

Synthèse du rapport de l’OCDE

La page éducation sur le site de l’OCDE

PISA 2006

Rapide bilan de PISA 2006.

Publicités

Site histoire-géographie: Mode d’emploi.

Pour accéder aux fiches des cours et aux documents mis en ligne, cliquez sur la page correspondant à votre classe.
Pour retrouver des informations sur un thème, consultez la page Archives ou le nuage de tags.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 13 autres abonnés

Archives

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :