ENTRE LES MURS, UN FILM QUI INTERROGE.

 

Laurent Cantet, le réalisateur du très réussi "ressources humaines" nous emmène cette fois entre les quatre murs d’une salle de classe d’un collège  du 20è arrondissement ,collège difficile mais pas parmi les pires.

Tout au long de son film, qui est le résultat de nombreux ateliers avec les acteurs jouant leur propre rôle, on suit les tentatives du professeur  de français (François Bégaudeau, alias François Martin, auteur d’un livre base du scénario). Le cinéaste cadre au plus près ses scènes en quasi huis clos avec des plans rapprochés qui témoignent une fois de plus de son empathie pour ses personnages. Le film tout entier est un gros plan sans recul sur un quotidien  dans lequel chacun se débat pour s’affirmer, pour exister, pour se comprendre. Les difficultés de communications entre les élèves d’origines variées et les adultes du collège sont au coeur des problèmes.

Dans ces murs, chacun semble livré  lui-même , une solitude que l’institution ne semble pas soulager. On  a l’impression d’une impasse et on se pose alors la question du sens : pourquoi se battre pour "faire cours" alors que ces jeunes semblent d’ores et déjà marqués au fer rouge de l’exclusion ? Pourquoi  ceux-ci accepteraient -ils les règles d’un jeu qui les laisse sur la touche ?  Pourtant leur soif d’apprendre est réelle et celle de transmettre de leur professeur tout autant, ce qui mène parfois à des moments de grâce .

Mais face à cette démission de l’Etat (le non-dit du film), chacun fait ce qu’il peut avec des maladresses, des erreurs, des explosions quand la pression est trop forte et que les mots échappent , dans tous les sens du terme. Le fragile équilibre s’effondre alors rapidement car il ne repose sur aucune base en dehors des murs… L’école ne peut à elle seule résoudre l’exclusion d’une partie de la population. Elle n’a pas de solutions.  Le hors champ du film, c’est la société  : grande absente et pourtant omniprésente , c’est elle qui enferme les collègiens mais aussi les professeurs dans des voies sans issue….Entre ces murs, c’est peut être toutefois mieux qu’en dehors des murs…
Une palme d’or qui bouscule …Un film qui évite les poncifs, le manichéisme, qui mélange optimisme et désespoirs.

A voir donc

Pour plus d’infos, cliquez sur le site du film .

Publicités

Site histoire-géographie: Mode d’emploi.

Pour accéder aux fiches des cours et aux documents mis en ligne, cliquez sur la page correspondant à votre classe.
Pour retrouver des informations sur un thème, consultez la page Archives ou le nuage de tags.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 13 autres abonnés

Archives

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :