En faillite, mais toujours bon pied bon oeil!

éfugiés dans les salons feutrés – dans les tons or et pastel – de l’Hôtel de Paris, le palace le plus cher de Monaco, les cadres de la branche assurances de Fortis ont refusé de dévoiler le menu. Dommage.

A 3 000 euros le couvert, le chef du prestigieux restaurant Louis-XV, Frank Cerruti, a déployé tout son art pour ce déjeuner dont la facture se montait à 150 000 euros. C’est le prix de l’"événement culinaire" auquel le groupe Fortis avait convié, vendredi 10 octobre, une cinquantaine de courtiers indépendants, partenaires de la société d’assurance belgo-néerlandaise, rachetée lundi par BNP-Paribas. La dégustation fut royale, le plaisir impérial et la gêne à peine perceptible.

La carte donne une idée de l’exceptionnelle qualité gastronomique – et des tarifs – de l’établissement, qui abrite la plus grande cave à vins du monde, avec quelque 250 000 bouteilles, "pour la plupart impayables", selon le guide Lonely Planet. Le fumet de homard lié à une purée de châtaigne (106 euros) résiste à la chute des Bourses. Le caviar osciètre royal d’Iran (480 euros les 50 grammes) n’a rien à redouter de la crise. Sur le pont du Titanic, les convives n’ont pas perdu le goût des belles choses.

Tandis que les courtiers savouraient ces mets et ces nectars, le Parti socialiste, en Belgique, a dénoncé ces agapes. "Le monde de la finance a perdu toute décence et en vient ainsi à jouer avec des sommes dépassant tout entendement, tandis que d’autres triment pour boucler les fins de mois", s’est insurgé le PS, condamnant "une insulte à l’égard de milliers d’épargnants, d’investisseurs et de l’Etat" (qui a du se porter au secours de Fortis)…

Le Monde du 12/10/2008

Le PDG de la Société Générale, Daniel Bouton, a réalisé une plus-value de 1,3 million d’euros en moins de quatre mois, malgré la chute du titre en Bourse, en revendant des actions de son groupe acquises au titre des stock-options, a affirmé vendredi le site d’informations Mediapart."En moins de quatre mois, le président de la Société générale a réalisé 1,3 million de plus-values", assure le site internet qui a effectué ce calcul en se référant notamment aux déclarations obligatoires transmises par M. Bouton à l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Le Monde du 11/10/2008.

 

Tel n’est pas le moindre paradoxe de cette crise financière qui en compte tant : les banques aident les gouvernements à sauver… les banques. " La récente tempête a démontré simultanément la vulnérabilité des banques d’investissement et, en même temps, le rôle crucial qu’elles jouent pour aider les pouvoirs publics à sortir les établissements de crédit de l’ornière " .  ces derniers temps, les honoraires ont explosé sous l’effet conjugué de l’urgence, du risque d’implosion des banques en crise et du manque de supervision gouvernementale. Ainsi, l’opération de nationalisation de Northern Rock a coûté au contribuable la somme rondelette de 100 millions de livres (124,6 millions d’euros) en commissions bancaires.


Le Monde du 11/10/2008.

Ces n° du Monde sont consultables au CDI

Publicités

Site histoire-géographie: Mode d’emploi.

Pour accéder aux fiches des cours et aux documents mis en ligne, cliquez sur la page correspondant à votre classe.
Pour retrouver des informations sur un thème, consultez la page Archives ou le nuage de tags.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 13 autres abonnés

Archives

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :