Lectures: La naissance du monde moderne de Christopher Bayly (2003).

birth modern world

Livre découvert et lu avec beaucoup d’intérêt dans sa version anglaise voici 2 ans. Il est aujourd’hui disponible en français :

Court extrait du compte rendu sur le site des clionautes

« Peu nombreux sont les ouvrages historiques qui font instantanément date.
Dans le domaine en rapide expansion de l’histoire mondialisée, c’est
Pourtant le cas du livre de Christopher Bayly, La Naissance du monde
moderne, et ce depuis sa parution originale en langue anglaise en 2003. Il n’est
pas excessif de prétendre qu’il a transformé la nature même de sa période –
le « long dix-neuvième siècle », entre les révolutions de la fin du XVIIIe
siècle et la Première Guerre mondiale – et de son sujet. Désormais, il
constituera le point de départ obligé de tous les travaux sérieux et de tous
les débats portant sur l’histoire du monde moderne. ».
Titulaire de la Chaire d’histoire impériale et navale à l’université de
Cambridge et spécialiste de l’Inde, le parcours de l’auteur explique sans
doute son approche qui fait de cet ouvrage un livre emblématique de la «
World history », courant proche de « l’histoire globale » française. Sur ces
courants, on se reportera utilement au numéro 185 d’août-Septembre 2007 de
la revue Sciences Humaines intitulé « L’autre Histoire du monde » dans
lequel C.A. Bayly signe d’ailleurs un long article inspiré par cet ouvrage.

Avant d’entrer dans le contenu des chapitres, il convient d’abord de mettre
en avant la démarche de l’auteur que l’on peut qualifier de «
métahistorique » et qui est sans conteste l’un des points forts de l’ouvrage.
L’auteur adopte dès l’introduction une démarche réflexive tant sur le sujet
(réflexion sur les causalités, sur la « modernité ») que sur son approche
historique.

Intégrant les apports critiques des « post colonial, post modern, cultural
ou subaltern studies »
, cette approche, comme le dit l’auteur à propos de
son livre, « soutient la théorie que toute histoire locale, nationale ou
régionale relève aussi dans une large mesure d’une histoire mondialisée »
et…

La suite:  http://www.clionautes.org/spip.php?article1712 »

Du même auteur, on peut lire (non traduit à ce jour en français) :

forgotten armies et forgotten wars (le premier déjà lu sur la destruction de la domination anglaise par les japonais en Asie du sud-est, le second à lire en 2008 sans faute sur la décolonisation de cette région après le retour des britanniques).

Sur un sujet voisin :

Histories_of_the_hanged Sur la répression de la rébellion Mau-Mau au Kenya (pour en finir avec… l’idée d’une décolonisation britannique qui aurait été, elle, pacifique, voir conviviale).

Publicités

Site histoire-géographie: Mode d’emploi.

Pour accéder aux fiches des cours et aux documents mis en ligne, cliquez sur la page correspondant à votre classe.
Pour retrouver des informations sur un thème, consultez la page Archives ou le nuage de tags.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 13 autres abonnés

Archives

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :