Génocides.

genocide_cambodge

Au musée du génocide à Pnom Penh, les photographies de milliers de victimes prises avant leur exécution par leurs tortionnaires

Le procès du Khmer rouge Duch ou Douch commence à Phnom-Penh. On peut lire le témoignage de François Bizot sur ce génocide qui vit disparaitre entre 1975 et 1979 20% de la population cambodgienne, plus de 1,5 million de personnes.
Après la chute du régime, à la suite de l’invasion vietnamienne, le régime continua pendant des années de bénéficier du soutien des États-unis, de la France, de la Grande-Bretagne et de la Chine…
Les principaux dirigeants comme Pol Pot, n’ont jamais été jugés…

Le n° d’avril 2009 de la revue l’histoire (disponible au CDI) publie un article passionnant sur le génocide arménien perpétré par le gouvernement turc en 1915. On y découvre la planification minutieuse de l’opération et la volonté du gouvernement ottoman de « turquifier » l’Anatolie par un nettoyage ethnique sanglant. Il s’agissait pour les autorités turcs de créer un espace national homogène, conforme à la définition ethnique de la nation qui depuis le XIX° siècle l’emportait progressivement en Europe, avant de gagner le reste du monde au XX° siècle.  L’épuration ethnique s’est poursuivie après la première guerre mondiale avec l’expulsion de 1,2  million de Grecs. Sous une forme adoucie, la répression se poursuit aujourd’hui contre les populations Khurdes.

camp-cambodge

Le règlement du camp de prisonnier où se trouve aujourd'hui le musée du génocide

Publicités

Site histoire-géographie: Mode d’emploi.

Pour accéder aux fiches des cours et aux documents mis en ligne, cliquez sur la page correspondant à votre classe.
Pour retrouver des informations sur un thème, consultez la page Archives ou le nuage de tags.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 13 autres abonnés

Archives

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :