Amazing grace de Michael Apted (2007) à partir du compte rendu de la NYB (14 juin 2007).

Ce film britannique consacré à l’abolition de l’esclavage par le parlement britannique devrait touché nos côtes prochainement, probablement accompagné d’un enrobage pédagogique, auquel semblent maintenant condamnés tous les films historiques. Le scénario repose sur le personnage William Wilberforce, qui fit adopter l’abolition par le parlement britannique. Le problème selon la New York Review of Books

est que ce film, très hagiographique, aurait pu être réalisé il y a un siècle et ne tient aucun compte des travaux historiques recents. Ainsi le rôle de Thomas Clarkson est fortement minoré. Les radicaux anglais pendant la période révolutionnaire établissaient un lien entre le sort des esclaves et celui des travailleurs dans les usines anglaises. Le mouvement abolitionniste était dirigé par un comité très imaginatif d’activistes, pour la plupart Quakers. Thomas Clarkson était l’âme de ce comité et exiba jusqu’à la fin de sa vie une pierre, provenant de la démolition de la Bastille. en 1792, quelques 300000 Anglais (plus que le nombre d’électeurs) sigaient une pétition demandant l’abolition de l’esclavage. de même, un mouvement de boycott du sucre de canne fut organisé, renconrtrant un certain succès et constituant l’une des premières formes de particiation à l’action politique pour les femmes (il existait quelques 70 organisations anti esclavagistes féminines à cette époque). Autre élément moteur de l’abolition, les écrits d’anciens esclaves et les révoltes qui toucherent les antilles. Haiti bien sûr (la conquête de leur liberté par les esclaves de la plus prospère des colonies françaises, détruisant l’argument selon lequel l’abolition dans les colonies anglaises, profiterait surtout aux trafiquants d’esclaves français), mais aussi la révolte de 20000 esclaves de la Jamaïque en 1831 et 1832 qui joua un rôle décisif dans le vote de l’abolition en 1833.
Le rôle de William Wilberforce doit donc être ramené à de plus justes proportions. Il ne fut pas l’organisateur de l’ensemble du mouvement comme le laisse entendre le film et désaprouvait vraisemblablement le rôle que le peuple, les femmes et les radicaux jouaient dans celui-ci. Placer dans sa bouche des propos tels que « tous les hommes sont égaux » ou « c’est la volonté du peuple » est abérant. Sans un mouvement de masse, il n’aurait pas réussi à obtenir ce vote qui réduisit le revenu national du Royaume uni de 1,8% sur une période de 60 ans, mais il ne l’a ni souhaité, ni soutenu.

Publicités

Site histoire-géographie: Mode d’emploi.

Pour accéder aux fiches des cours et aux documents mis en ligne, cliquez sur la page correspondant à votre classe.
Pour retrouver des informations sur un thème, consultez la page Archives ou le nuage de tags.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 13 autres abonnés

Archives

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :