Le film sans qualité: L'homme sans âge de Coppola (2007)

lhommesansage.jpg

Alors que la stagnation ou la baisse du pouvoir d’achat devient une préoccupation centrale de la société française, 0n peut économiser quelques euros en n’allant pas voir L’homme sans âge. Film long, prévisible, comme si la puissance financière acquise par l’auteur lui interdisait autre chose que le ressassement. « Coppola a vendu 750 000 caisses de vin en 2005 » s’extasie le Monde 2 du 3 novembre 2007, tandis que le cinéaste confesse avec gourmandise : « Il est inexact de dire que je suis riche, non, je suis immensément riche ». La presse encense, mais la salle n’adhère pas (ce n’est certes pas un critère absolu). Cette histoire de vieillard, frappé par la foudre, recouvrant une nouvelle jeunesse est inspirée par une nouvelle de Mircea Eliade, par ailleurs spécialiste des religions. Avec une belle discrétion, la presse s’abstient de rappeler le passé douteux du personnage que l’express évoquait ainsi en mai 2002, à l’occasion de la sortie du livre Cioran, Eliade, Ionesco. L’oubli du fascisme d’Alexandra Laignel-Lavastine, PUF : « Mircea Eliade lui aussi a répondu à l’appel du fascisme, qu’il a paré des charmes ambigus d’une «renaissance spirituelle» et d’une «révolution ascétique et virile». Il a prêché dans les campagnes roumaines en messie d’une religion de la mort. Ses écrits vantent un «christianisme cosmique» purifié de toute influence juive. Les juifs, pour lui ? Des «toxines» à éliminer.  » Hors le film contient, lui aussi, un bric à brac religieux et cosmique qui mériterait une analyse moins extatique…

Publicités

Site histoire-géographie: Mode d’emploi.

Pour accéder aux fiches des cours et aux documents mis en ligne, cliquez sur la page correspondant à votre classe.
Pour retrouver des informations sur un thème, consultez la page Archives ou le nuage de tags.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 13 autres abonnés

Archives

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :