Art: Giotto, Fresques racontant la passion du Christ dans l'Eglise de l'Arena à Padoue (XIVe siècle).

baiser de Juda

Lien Wikipédia: Explication du cycle

Giotto surpris par la pluie en compagnie de l’avocat Rabatta; crottés, trempés, ils sont méconnaissables. Rabatta lui dit: « Un étranger, en te voyant en si piteux état, comment pourrait il deviner ce que tu es, c’est à dire  » le meilleur peintre du monde »? ».

Boccace, le Décameron, VIe journée, 5e nouvelle, 1353.

« Son esprit lui a donné la faculté d’imiter avec son pinceau, toutes les opérations de la Nature, qui est la mère de toutes les choses et qui fait fonctionner l’univers. Il ne s’agit pas d’imiter les objets matériels seulement, mais la force vitale de la Nature, la natura naturens… l’artiste est doté d’un pouvoir semblable à celui de la Nature, et ce pouvoir est si grand qu’il donne l’illusion du vrai, à un tel degré qu’il peut tromper le regard du public.

Grâce à ce pouvoir merveilleux, Giotto a opéré une véritable révolution: Il a ramené à la lumière l’Art enseveli, pendant tant de siècles, par les erreurs de ceux qui se souciaient plus d’amuser les ignorants que de plaire à l’intelligence des sages. On comprend l’allusion de Boccace: Giotto a ressuscité l’art des anciens, cet Art qui parle au public cultivé et connaisseur… »

Edouard Pommier, Comment l’Art devient l’Art dans l’Italie de la Renaissance, Bibliothèque illustrée des histoires, Gallimard, 2007.

Pommier

Publicités

Site histoire-géographie: Mode d’emploi.

Pour accéder aux fiches des cours et aux documents mis en ligne, cliquez sur la page correspondant à votre classe.
Pour retrouver des informations sur un thème, consultez la page Archives ou le nuage de tags.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 13 autres abonnés

Archives

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :