LES "BRIC", ESPOIRS POUR UNE SORTIE DE CRISE ?

                                                                   bric_markets

     Ceux qui ont déjà suivi les cours de géographie de leurs éminents professeurs du lycée le savent : le néologisme « BRIC » est formé par les initiales  des pays « émergents » à forte croissance, à savoir le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine . 
Or il semblerait que si un bout du tunnel existe en matière de crise économique, la locomotive qui nous y mènerait soit formée de ces fameux BRIC.

 

     Jusqu’alors leur croissance a été portée par de fortes exportations, souvent  au détriment du développement réel de toute la population. Ce système a engendré le plus souvent un « mal développement », marqué par de fortes inégalités sociales et territoriales. Mais peu à peu le niveau de vie global a toutefois augmenté, créant une nouvelle demande intérieure qui pourrait bien cette fois être le moteur d’un nouveau modèle de croissance.  

 

     En Chine, où le taux de croissance devrait se maintenir autour de 8 % (un chiffre qui fait rêver vu d’Europe !!),un plan de relance de 400 milliards d’euro a incité les banques à faciliter le crédit. Ainsi, la vente de voitures a augmenté de près de 30% ces huit derniers mois. Le revers de la médaille est cependant que les banques ne se sont pas occupées que du crédit à la consommation. Elles ont aussi contracté de mauvaises créances dans une spéculation douteuse, comme si aucune leçon de la crise financière actuelle n’avait été tirée…

 

     En Inde, la croissance se maintient à un rythme honorable de 6%. La production industrielle y reste soutenue et les services ont même augmenté de 6,3% au premier trimestre 2009. La demande intérieure n’y a pas été affectée par la récession mondiale, notamment grâce à des actions de l’Etat, programmes sociaux et investissements dans les infrastructures des campagnes en particulier. Le prix à payer pour cette politique est  un fort déficit budgétaire, qui ne décourage cependant pas les investisseurs étrangers. 

 

N’oublions pas que ces deux pays, Chine et Inde, représentent à eux seuls plus du tiers de la population mondiale…On ne s’étonnera pas, alors, du poids que peut représenter leur demande intérieure sur l’économie mondiale.  

 

800px-bricsvg

     Le Brésil, de façon certes moins spectaculaire (nous ne somme plus à la même échelle …) a renoué avec un taux de croissance positif dès le deuxième trimestre 2009 (1,9%) et les prévisions sont de 4,5% de croissance pour 2010. C’est le résultat de la stratégie gouvernementale, basée sur le soutien au marché intérieur, avec en particulier des réductions d’impôts pour l’industrie automobile et  l’électroménager. Les banques en difficulté ont aussi été soutenues.

 

     Quant à La Russie, ses structures différentes des trois autre « BRIC » (elle a une autre histoire…!!) font qu’elle a été davantage touchée par la crise, avec une reprise plus modeste de 0,5% en juillet 2009, mais après une chute de 9,8% au premier trimestre 2009 et de 10,9% au deuxième trimestre. Elle est donc le « mouton noir  » de la bande !!  Ceci s’explique par les choix économiques antérieurs, basés sur l’exportation de matières premières  en recul avec la crise, et le recours aux crédits étrangers, asséchés par la récession mondiale. La hausse des prix du pétrole qu’elle exporte explique les meilleurs résultats récents mais le manque de réformes structurelles réelles risque de gêner la reprise. 

 

    Si l’on excepte le cas  à part de la Russie, les trois autres BRIC peuvent donc   par le maintien d’un fort taux de croissance  et leur  demande intérieure être les moteurs d’une reprise mondiale. Des BRIC pour ….reconstruire la maison « monde » !!

Cette opportunité pour les populations de ces pays comme pour les acteurs économiques ne doit cependant pas faire oublier la nécessité de tirer les leçons de cette crise et de trouver de nouveaux modèles économiques, à la fois créateurs d’un réel développement et respectueux des ressources de la planète…

 

Article inspiré de « trois grands pays émergents…' », dans Le Monde 17 septembre 2009.  

 

 

Publicités

0 Responses to “LES "BRIC", ESPOIRS POUR UNE SORTIE DE CRISE ?”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Site histoire-géographie: Mode d’emploi.

Pour accéder aux fiches des cours et aux documents mis en ligne, cliquez sur la page correspondant à votre classe.
Pour retrouver des informations sur un thème, consultez la page Archives ou le nuage de tags.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 13 autres abonnés

Archives

Catégories


%d blogueurs aiment cette page :