Posts Tagged 'Athènes'

Lectures: Democracy and knowledge, 2009 (1).

democracy-and-knowledge

Ouvrage passionnant qui renouvelle, me semble-t-il l’approche du phénomène démocratique dans l’antiquité. On aborde souvent la question à travers un double prisme:

– Le regard des auteurs, fréquemment des philosophes du temps, souvent hostiles au régime démocratique, et qui insistent sur ses imperfections. La comparaison est souvent faite avec une cité idéale. le combat est alors perdu d’avance. On retient en particulier un point évoqué par Platon: la démocratie, c’est le gouvernement des non spécialistes, auquel il faut préférer celui des experts, seuls à même de maîtriser des questions complexes.

– Historiquement, on compare souvent le gouvernement démocratique de la cité, à celui des États impériaux qui finalement s’imposèrent (la Macédoine, Rome). La encore la messe est dite et la défaite finale du régime démocratique apporte la preuve de son inefficacité.

C’est ce débat que se propose de reprendre J. Ober, professeur à l’Université de Stanford. Pour lui, les performances de l’État démocratique, il choisit évidemment Athènes, en raison de l’abondance des sources, sont extrêmement bonnes. Son hypothèse centrale est que les performances économiques et militaires remarquables d’Athènes, sont dues en partie au moins à ses institutions démocratiques et de sa culture civique.
L’auteur fait référence aux travaux d’Hayek, qui après la seconde guerre mondiale, dans sa critique des économies planifiées affirmait:

Les faits ne sont jamais donnés tout entiers à un esprit isolé, et en conséquence, il est nécessaire dans la solution d’un problème d’utiliser des connaissances dispersées entre de nombreux individus.

Hayek ne parlait pas seulement d’un savoir scientifique, on parlerait aujourd’hui d’expertise, mais d’informations au sens large, détenues par un grand nombre d’individus. L’incapacité des systèmes centralisés à prendre en compte cette masse d’informations était pour lui la cause essentielle de l’échec des systèmes planifiés.
(à suivre)

Publicités

Lectures: democracy and Knowledge, 2009 (3).

democracy-and-knowledge– 478-462 avant JC: Athènes prend la tête de la Ligue de Delos qui poursuit la lutte contre les Perses. La plupart des membres de la ligue fournissent des contributions, c’est donc Athènes qui constitue l’essentiel de la flotte. à la fin de la période, Athènes retrouve sa prospérité symbolisée par de nouvelles construction sur l’Agora, et surtout par l’érection des longs murs qui relient la ville au port du Pirée. Une nouvelle cérémonie le « patrios nomos » permet d’honorer chaque année les morts pour la patrie. Les tensions entre Sparte et Athènes augmentent. Le conseil de l’Aréopage, constitué des anciens Archontes et qui avait joué un rôle majeur dans l’organisation de l’évacuation de la ville au moment de l’offensive perse, se voit retirer tout rôle politique. Il conserve uniquement un rôle judiciaire. Naissance de la tragédie grecque avec les premières pièces d’Eschyle.

Lire la suite ‘Lectures: democracy and Knowledge, 2009 (3).’

Lectures: Democracy and knowledge, 2009 (2).

democracy-and-knowledgeLire au préalable Democracy and knowledge, 2009 (1).

Dans un premier temps, l’auteur s’appuie sur une baterie de graphiques pour étayer son hypothèse sur la supériorité de l’état athénien sur les autres cités grecques (monnayage, citations dans les textes, abondance des constructions). Ce n’est pas l’aspect le plus convainquant de son travail. Plus classiquement, il reprend ensuite la périodisation classique de l’histoire d’Athènes, et tente, pour chaque période, de dégager les aspects positifs, en regard du mode de gouvernement alors en place.

– 700 à 595 avant JC: à cette époque Athènes se caractérise déjà par les dimensions hors-normes de son territoire. La cité ne participe pas au vaste mouvement de colonisation. le pouvoir est exercé par des archontes. Un groupe réduit de grandes familles aristcratiques, les Eupatrides monopolisent les fonctions publiques. Le travail de la terre constitue l’activité essentielle. Il n’existe pas de forces armées en dehors de celle que lèvent les grands propriétaires. On observe à la fin de la période des tensions grandissantes entre l’aristocratie et les catégories les plus pauvres de la population. La pratique de l’esclavage pour dette est largement répandue et se développe dans les premières années du VI° siècle. Deux voies semblent alors s’offrir à la cité; la tyrannie ou le développement d’un système de type spartiate, caractérisé par la division de la population entre libres et non-libres.
Lire la suite ‘Lectures: Democracy and knowledge, 2009 (2).’


Site histoire-géographie: Mode d’emploi.

Pour accéder aux fiches des cours et aux documents mis en ligne, cliquez sur la page correspondant à votre classe.
Pour retrouver des informations sur un thème, consultez la page Archives ou le nuage de tags.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 13 autres abonnés

Archives

Catégories