Posts Tagged 'Discrimination'

Comprendre l'effet Obama: L'anti-Macmahon.

mac_mahon

Le débat français est de plus en plus pollué par des raisonnements, des modes de pensée venus des États-unis. Ayant jeté l’idéal républicain par dessus bord (Jules Ferry, Léon Blum étant d’ignobles colonialistes) Une partie de l’intelligentsia ne voit de salut que dans l’importation du modèle américain. Fi donc des subtilités: Pourquoi aucun maire d’une grande ville en France n’est noir? (En ignorant que si les maires sont noirs aux États-unis, c’est parce que les villes centres se sont vidées de leur population blanche et ghettoïsées). Pourquoi pas un président noir? (en oubliant que la présence de populations noires en France (hormis le cas particulier des DOM-TOM) reste marginale et est un phénomène assez récent qui ne peut en aucun cas être comparé à la présence noire aux États-unis, vieille de 4 siècles). On vit même la semaine dernière dans Le Monde (1) le président de l’olympique de Marseille, d’origine africaine, s’indigner simultanément d’ être une exception dans le milieu du football, et condamner les propos d’A. Finckielkraut, lui aussi passé avec armes et bagages du républicanisme à une analyse ethnique de la société, qui regrettait une équipe de France « black, black, black ».

La discrimination positive et le métissage, pour M. Diouf, mais seulement dans un sens: une équipe presque entièrement noire ne dérange pas M. Pape Diouf, c’est un exemple à suivre dans tous les secteurs: « l’équipe de France démontre qu’avec une vraie politique visant à l’égalité des chances, on pourrait voir dans la même proportion des gens de couleur réussir. L’équipe de France pourrait servir de laboratoire à cette politique d’égalité des chances »…

Tout cela se fera au dépens des « petits blancs » qui seront inévitablement les victimes d’un système de quottas basés sur l’origine. C’est la logique du poussez-vous que je m’y mette (2) qui nourrira demain un regain de l’extrême droite. Certains ont bien compris le profit à tirer d’une mauvaise conscience, savamment entretenue, de la société française vis à vis de son passé (celui des autres étant supposé immaculé bien sûr…). Il y a des places à prendre pour la « Beurgeoisie » et l’élite noire qui siège au CRAN (3). Évidement, cela ne profitera en rien aux populations noires et arabes qui continueront de végéter dans des banlieues marginalisées, victimes du racisme ordinaire, mais plus encore de la ségrégation sociale et scolaire, mais qu’importe, Dior aura de nouveaux clients!

Passons aussi sur le fait que des communautés immigrées entières sont oubliées, communautés pourtant anciennes et nombreuses: Aucun Portugais, Italien, Vietnamien, Chinois, Cambodgien, Laotien,… au gouvernement et personne pour s’en indigner (aucun enfant d’ouvrier non-ethnique non plus cela dit).  Leur point commun? Ne pas avoir même songé à constituer un groupe de pression sur des bases ethniques. Leur crime? être restés fidèles à l’idéal d’intégration de la République.

Cette volonté de placer la race au centre de tous les débats, trahit la pensée d’une grande partie de la gauche française depuis deux siècles, qui donnait un rôle central aux classes sociales, à leurs intérêts divergents, à leurs antagonismes. Mais les « racialistes »  pensent avoir trouvé dans l’élection d’Obama, la pierre philosophale, la preuve de la justesse de leurs thèses. Un court interview publié dans Charlie Hebdo (4), devrait les amener à nuancer leur catéchisme simplet. C’est l’ancien avocat de Martin Luther King qui parle, et que dit-il de la victoire d’Obama, qu’elle n’a été possible que grâce aux votes des blancs, et parce qu’ Obama a refusé de s’identifier à un vote racial noir:

« Les leaders afro-américains qui ont participé au mouvement pour les droits civiques ont prétendu être les légataires de cet héritage. Ils ont labouré le terrain politique et mené les combats, ils se voyaient donc comme les uniques représentants de ces luttes. C’est ce qui a notamment amené des gens comme jesse Jackson à éprouver du ressentiment vis-à-vis d’Obama. En fait, le leadership noir qui a succédé à Martin Luther King a altéré son message et corrompu ses principes et sa stratégie politique : au lieu de continuer dans la voie qu’il a tracée, il a pris le virage du séparatisme noir et du nationalisme noir, vers la glorification de la victimisation.
Le mouvement du Dr King était basé dans une Église noire du Sud, mais le mouvement des droits civiques n’était pas un mouvement noir. Il s’agissait d’une coalition d’Afro-Américains, de Blancs, d’Hispaniques, il y avait de nombreux Juifs… Le Dr King jr. s’est durement battu pour développer sa base de soutien, non pas contre Malcolm X, mais dans une autre direction. Nous étions pour le Black Power et le White Power, pour une force qui soit une coalition rassemblant tous les Américains. Pas seulement pour le Black Power. En ce sens, Obama est un représentant bien plus authentique du message politique de Martin Luther King Jr qu’Al Sharpton et Jesse Jackson ».

Pour tous les pousses au crime qui veulent racialiser la société française, qui veulent enfermer les individus dans une identité culturelle héritée par le sang, dans une origine ethnique qui serait déterminante, un grand ancêtre à découvrir: le maréchal Macmahon, un penseur colossal, un modèle! Visitant l’école polytechnique pendant son mandat, école qu’un seul étudiant noir fréquentait, il eut ces propos immortels: « C’est vous le nègre ? Eh bien, continuez ! ».

Pour les réfractaires: L’observatoire du communautarisme.

(1) L’anomalie Pape Diouf, Le Monde, 22 décembre 2008.

(2) Cf sur ce point l’étude remarquable de Paul Yonnet sur le phénomène SOS racisme:  Voyage au centre du malaise français. L’Anti-racisme et le roman national, Paris, 1993.

(3) Conseil Représentatif des Associations Noires.

(4) Nous étions pour le Black power et le White power, Interview de Clarence Jones, Charlie hebdo n° 862 du 24 décembre 2008.

Publicités

Site histoire-géographie: Mode d’emploi.

Pour accéder aux fiches des cours et aux documents mis en ligne, cliquez sur la page correspondant à votre classe.
Pour retrouver des informations sur un thème, consultez la page Archives ou le nuage de tags.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 13 autres abonnés

Archives

Catégories