Posts Tagged 'Afrique'

Stage du jeudi 15 mai sur les traites négrières.

l’intervention de Olivier Pétré-Grenouilleau spécialiste de la question est très attendue et fera l’objet d’un bref compte-rendu ici.

Rappelons que cet éminent professeur a été victime d’une véritable cabale, profondément injuste, dont on peut trouver un bref résumé sur le site des Clionautes.
Voir aussi la mémoire courte sur le site de Rue89…

Publicités

Le monde comme il va: Kenya, mars 1992.

Après l’assassinat des quatorze jeunes femmes de l’Institut Polytechnique de Montréal, à nouveau la violence, la haine contre les femmes se sont déchaînées.
Au Kenya, le 14 juillet 1991, dans un pensionnat géré conjointement par l’État et l’Eglise catholique, un massacre de femmes s’est produit.

Des jeunes gens, armés de barres de fer arrachés aux lits mêmes de ces femmes, ont brisé les portes du dortoir à l’aide de pierres, après avoir pillé la cantine et coupé les lignes téléphoniques et l’électricité. Pour « une folie meurtrière », elle fut bien préméditée.

Plus de cent jeunes filles de 14 à 18 ans furent attaquées, 71 furent violées, 19 tuées, étranglées, étouffées sous leurs lits…

La responsabilité du principal du collège, James Laboni, fut largement évoquée par la presse kenyane ; on évoqua le viol comme « couramment pratiqué » dans son établissement – ce qui fut confirmé par les collégiennes violées – ainsi que les critères d’embauche du personnel, marqués par le népotisme politique. Quant au surveillant général, Joyce Kithira, il aurait déclaré au président Daniel Arap Moi lorsque celui-ci visita le dortoir dévasté : « Les garçons ne voulaient faire aucun mal aux filles, ils voulaient simplement violer ».

Nombreuses furent les tentatives d’explications de ce massacre qui placèrent les rapports entre les sexes au coeur de l’analyse. Hilary Ng’weno, responsable de l’un des journaux les plus lus au Kenya écrivit : « Nous traitons les femmes comme des êtres de seconde zone, juste bonnes pour le sexe et les corvées domestiques. Nous élevons les garçons dans le mépris des filles.  »

Le bas statut des femmes fut en effet considéré comme l’explication la plus plausible de cette tragédie, « dans un pays où celles-ci doivent se grouper ensemble à l’avant des bus pour éviter d’être molestées par les hommes, et où les femmes éduquées des zones urbaines racontent comment elles passent des nuits entières à attendre leurs maris qui sont avec leurs maîtresses.  » (Kenyan Times) .

Un juge de la vi11e de Meru, M. Apollos, expliqua que la notion de domination mâle était inculquée lors d’une cérémonie initiatique importante, au moment de la circoncision – entre l’âge de 11 et de 17 ans – aux garçons du clan Tigania de la tribu Meru à laquelle appartiennent presque tous les collégiens de St Kitizo.
Pour les garçons, être circoncis signifie tout à la fois parler avec les femmes, coucher avec elles, battre les femmes.
Au même moment, poursuit M. Appolos, on enseigne aux femmes à ne pas refuser les relations sexuelles.

II affirma par ailleurs que si des jeunes filles n’avaient pas été tuées, les autorités n’en auraient rien su.

http://www.marievictoirelouis.net/document.php?id=654&themeid=625

http://www.ungei.org/french/gapproject/kenya_209.html

http://www.ungei.org/gap/

Darfour: Le génocide se poursuit.

Darfour

Vies brisées: un jeune garçon,dans ce qui reste de sa maison, après une attaque des militiens Janjaweed. Photo: Sven Torfinn / Panos Pictures

Marian tells me her harrowing story ‘We knew lots of Arabs, and we thought we were the same: one people. Then suddenly they started killing us. They came into our village and attacked us. I was hit during the Government bombing raid. I still have shrapnel embedded in my head. Then men on horseback came in and stabbed those who were still alive. They took the men and killed them. My husband disappeared – I don’t know what happened to him. They took all the boys from their parents and murdered them. My baby boy was thrown on the fire in front of me. My daughter was older. They thought she was a boy so they slaughtered her too – they snapped her neck like a chicken. Some of the children they threw down a well.’

Marian escaped and hid in the bush for three months, surviving on leaves. She couldn’t get to any of the camps for displaced people: the militia chased them away so they couldn’t report what had happened. ‘I saved two orphans. I hid them in my clothes – I still have them with me today.’ She gestures at the child wriggling in her lap, a brief smile flickering across her face.

http://www.newint.org/ 

Migrations: Spot Suisse anti-immigration clandestine.

Double débat, assez vif, autour de ce spot financé par le gouvernement suisse et soutenu par l’Union européenne. Destiné à être diffusé dans certains pays africains (Cameroun et Nigeria), il vise à décourager l’immigration clandestine.

Le premier débat porte sur l’efficacité de ce spot: beaucoup de migrants sont conscients des risques du voyage, ce qui ne les décourage pas. à l’inverse, beaucoup idéalisent les conditions de vie en Europe (cf. article précédent).Cependant, c’est l’association du migrant clandestin avec certaines images (de vol, de délinquance) qui fait le plus problème. Le tout dans un contexte qui devient préoccupant : L’extrême droite suisse, qui participe au gouvernement, a fortement progressé aux dernières élections fédérales. Durant la campagne, une affiche a clairement montré que les thèmes xénophobes occupaient désormais une place centrale dans le débat politique.mouton_suisseCette xénophobie est nourrie par la crainte de l’immigration dont les chiffres réels ou fantasmés provoquent l’inquiétude d’une part croissante de l’électorat suisse (mais le phénomène est assez général en Europe). Dans ce contexte, ce spot ne risque-t-il pas d’alimenté les préjugés de la population?


Site histoire-géographie: Mode d’emploi.

Pour accéder aux fiches des cours et aux documents mis en ligne, cliquez sur la page correspondant à votre classe.
Pour retrouver des informations sur un thème, consultez la page Archives ou le nuage de tags.

Entrez votre adresse e-mail pour souscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par email.

Rejoignez 13 autres abonnés

Archives

Catégories